top of page

1/2 Pourquoi sous traiter ses états de lieux est une plus value pour vous ?

Dernière mise à jour : 9 mars 2022


Comme nous l'avons vu précédemment dans notre article "comment sécuriser et fiabiliser ses constats", réaliser un état des lieux nécessite d'être minutieux et organisé afin de passer en revue l'entièreté du logement, de ses équipement et de leur fonctionnement.

Pour réaliser un constat valable, cela impose de consacrer un temps certain de rédaction.

Ce temps dit « perdu » est improductif pour les personnes en charge de leur réalisation et donc non rentable.


Si le constat est mal réalisé, les conséquences peuvent êtres réellement préjudiciables.


Pour les agences immobilières, sous traiter avec un expert en constat d'habitat peut être de multiple soutien:

- soutenir une équipe durant une période de développement qui ne permet pas à l'entreprise d'embaucher un collaborateur supplémentaire

- gérer les urgences de rendez-vous si un employé est absent

- prendre en charge les rendez vous dit litigieux en délivrant du constat incontestable

- libérer du temps aux équipes de locations qui peuvent ainsi se concentrer sur leurs actions commerciales et sur leurs cœurs de métiers ...


Le travail des gestionnaires et allégé et facilité grâce à la qualité des documents dont l'exploitabilité est optimisée par un fonctionnement qui peut s'adapter à leurs critères d'organisations.


A cela s'ajoute une réduction considérable de litiges puisque l'expert intervient en qualité de tiers neutre indépendant des parties. En effet, celui ci réalise son constat factuellement et en toute objectivité, indispensable pour mettre les différentes parties en confiance.


Ainsi, avec un fonctionnement adapté et les barèmes de facturations encadrés par la loi Alur, cette alternative vous permet d'externaliser tout ou partie de vos états des lieux (urgences inclues) tout en générant de la productivité et des gains de couts.


Avec INLOC, tout est mis en œuvre pour que le prestataire devienne un véritable partenaire au quotidien.



25 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page